Andrea Parker to XPosé #12

Andrea Parker to XPosé #12 September/October 1999

Froide, sexy et déterminée, Miss Parker traque le Caméléon.

David Richardson a rencontré son interprète, Andrea Parker.

Jouer un personnage antipathique est souvent très ingrat. C’est un peu le cas pour Andrea Parker qui incarne dans le Caméléon l’opiniâtre Miss Parker dont la mission est de rattraper Jarod pour le ramener dans le Centre. Si, sur le plan artistique, la comédienne adore son personnage, elle avoue en revanche souffrir un peu de l’antipathie que lui vaut ce rôle.
“Un jour, raconte-t-elle, je me trouvais dans une soirée en train de parler très agréablement avec une autre invitée. Tout à coup, une de mes amies nous a rejoints et a commencé à parler de la série. C’est alors que mon interlocutrice m’a reconnue. Elle m’a fixé les yeux grands ouverts, puis elle m’a dit avec une expression de dégoût qu’elle me détestait. Après quoi, elle ne m’a plus adressé la parole de toute la soirée !”

Je dois vous avouer qu’avant de faire cette interview je me sentais beaucoup plus nerveux que d’habitude. Le personnage que joue Andrea Parker dans la série est si retors et si arrogant que j’avais peur de me faire laminer! En réalité la comédienne est tout le contraire de son rôle: généreuse, humaine et même dotée de beaucoup d’humour! Qu’on les confonde avec les personnages qu’ils incarnent à l’écran est une habitude pour les acteurs, et tout en le déplorant, Andrea Parker prend aussi cela comme un compliment:”Si je suis si crédible dans la peau d’une personne qui ne me
ressemble pas du tout, c’est que je ne suis pas trop mauvaise comédienne! Comme j’adore mon métier, c’est pour moi une très grande satisfaction.”

On dit souvent que les rôles de salauds sont plus amusant à jouer que les héros. Andrea est-elle d’accord? “Tout à fait, répond-elle. Et, pour aller plus loin, je dois dire que les acteurs qui se cantonnent à l’écran dans des personnages gentils et réservés, ne sont pas les plus sympathiques dans la vie!”

Créée en 1996 par Steven Long Mitchell et Craig Van Sickle, la série le Caméléon a rapidement remengé un très grand succès auprès du public. Rappelons quand même le contexte : un petit garçon surdoué nommé Jarod a été kidnappé jadis pour être emmené dans le Centre, où il est l’objet d’expérimentations. Devenu adulte, il s’en échappe et devient un fugitif traqué sans relâche par Sidney (Patrick Bauchau) et Miss Parker. Au cours de sa cavale, il met à profit ses dons extraordinaires pour aider les personnes en difficulté.

“Ce que j’aime dans le personnage de Miss Parker, confie Andrea, d’est qu’elle est antipathique jusqu’au bout des ongles. A mon avis, c’est ce qui la rend extrêmement fascinante. Elle n’a aucun états d’âme, et n’éprouve jamais de remords pour les méchancetés qu’elle commet. De plus, elle est agressive, autoritaire, condescendante et impatiente, autant de caractéristique qui ne sont pas très fréquentes chez une femme. En même temps, et c’est ce qui achève de la rendre intéressante, elle est très vulnérable et souffre de solitude dans la vie”. Et quid de son homonymie avec ce
personnage? “C’est très étrange répond-elle. Je crois que ça m’aide beaucoup de voir mon propre nom écrit dans le script. Quand on m’a confié ce rôle, ça ne m’est jamais venu à l’idée de demander qu’on rebaptise le personnage autrement.”

Au fil des épisodes, on a fini par comprendre pourquoi Miss Parker était devenue un tel monstre. A dix ans, elle a perdu sa mère, morte accidentellement dans un ascenseur. La jeune femme a toujours cru qu’il s’agissait d’un suicide, mais Jarod a découvert qu’elle avait été assassinée par son mari (conclusion un peu hâtive car si M.Parker est sur la liste des suspects, on ignore encore à la fin de la 3° saison qui est vraiment l’assassin de Catherine Parker). Après quoi Miss Parker apprend qu’elle a été conçue alors que sa mère avait une liaison avec Ben Stiller, en déduisant que
celui qu’elle prenait pour son père ne l’est pas en réalité. De plus, il apparaît que Lyle (joué par Jamie Denton), son collègue à qui elle voue un profond mépris, est son propre frère ! Grâce à ces circonstances atténuantes, Andrea Parker a vu remonter sa cote auprès du public. Une évolution qu’elle a encouragée depuis le début de la série, refusant d’être coincée dans un personnage, finalement assez limité, de femme foncièrement cruelle.

Continue to read  Andrea Parker to Venice Magazine

“Dans le script original de la série, dit-elle, Miss Parker possédait cette complexité et c’est ce qui m’a fait accepter le rôle. Par la suite, dans le pilote, le personnage est devenu beaucoup plus caricatural. Mais je ne me suis pas trop inquiétée, parce que je savais qu’à terme la série explorerait sa psychologie. D’un autre côté je ne veux pas tomber dans l’excès inverse en développant outre mesure la vulnérabilité du personnage. Il est imengant que Miss Parker reste profondément antipathique. Les subtilités psychologiques ne doivent surtout pas prendre le pas sur la fonction dans la série. En fait ces aspects intimes de sa personnalité sont surtout là pour enrichir le personnage, l’empêcher de devenir ennuyeux à la longue.”

A-t-elle effectué des recherches particulières pour mettre au point son interprétation? “Seulement dans ma tête ! dit-elle en souriant. J’ai essayé du trouver dans ma propre expérience des personnes dont je pourrais m’inspirer pour composer le personnage de Miss Parker. Je me suis aussi beaucoup servie de mon imagination. Je lui ai inventé un passé, avec des tas d’événement très précis que je suis la seule à connaître. Ca me donne une base très appréciable pour donner au rôle une cohérence psychologique. Pour cela, j’ai dû aller fouiller dans la partie sombre de ma personnalité, parce qu’a priori, je suis quelqu’un de très équilibré. D’une manière générale, j’ai eu beaucoup de chance dans la vie, alors il a fallu que je fasse un travail en profondeur pour me mettre dans la peau de quelqu’un qui est brisé de l’intérieur et qui vit dans la solitude. Je me suis surtout concentrée sur le grand drame de sa vie: jusqu’à l’âge de dix ans, elle a vécu la vie d’une enfant normale et du jour lendemain elle a été privée de l’amour de sa mère. On sait que psychologiquement, le manque d’amour peut faire des ravages…”

Sur le plan de l’intrigue proprement dite, le personnage de Miss Parker pouvait également risquer de lasser avec sa motivation obsessionnelle de rattraper Jarod. C’est pourquoi, pour épicer la série, les producteurs ont décidé d’introduire de nouveaux personnages comme M.Lyle ou Brigitte (jouée par Pamela Gidley). “J’ai beaucoup apprécié leur arrivée, confie Andrea Parker. Dès le premier épisode, on a pris un réel plaisir à jouer ensemble”. Il faut dire qu’après avoir tourné cinquante d’épisodes du Caméléon, la comédienne apprécie toutes les initiatives qui peuvent faire sortir de la routine. C’est d’ailleurs ce qui l’a conduite à vouloir participer à l’élaboration des scénarios. “Au début, les auteurs se sont gentiment moqués de moi, dit-elle, mais ils ont écouté
mes suggestions. Il est même arrivé qu’ils en tiennent compte ! En tout cas, je leur suis très reconnaissante de leur disponibilité.”

Parfois, il arrive qu’Andrea passe en force. “Dès que la caméra tourne, je suis libre de faire ce que je veux, avoue-t-elle. Alors, je me fais de temps à autre un petit plaisir en rajoutant des choses qui ne sont pas dans le script. Ensuite si tout le monde juge que ça fonctionne, on le garde au montage”. Mais il arrive aussi que ses initiatives ne soient pas retenues. Par exemple dans l’épisode Toy Surprise où l’actrice voulait mettre à profit ses compétences de cascadeuse. Car il faut savoir que l’interprète de Miss Parker est une pointure au volant! “Je suis allée voir les producteurs pour leur expliquer que j’avais pratiqué ce genre de choses pendant des années, raconte-t-elle, mais ils n’ont rien voulu savoir. Je suis consciente des problèmes qui se seraient posés si j’avais eu un accident, mais d’un autre côté cette idée aurait apengé un plus. Filmer une poursuite de voiture particulièrement spectaculaire et montrer que c’est bien l’acteur qui se trouve au volant, ça paye toujours à l’écran. En particulier quand il s’agit d’une femme! Ce refus des producteurs m’a semblé un énorme gâchis, mais j’ai du m’incliner : ce n’est pas moi qui finance la série!”

Continue to read  Andrea Parker to Gist TV.com

Andrea Parker a quitté sa famille à l’âge de quinze ans avec la ferme intention de réussir dans l’industrie du spectacle. Danseuse à l’origine, elle s’est tournée vers, la comédie, domaine dans
lequel elle a fini par percer en décrochant des rôles dans des séries comme EllenArabesque, Dream On ou Urgences. En ce qui concerne cette dernière, les fans se souviennent sans doute qu’elle incarna une représentante en produits pharmaceutiques, avec laquelle Doug Ross, alias George Clooney, eut une liaison pendant les deux premières saisons. “Je garde un souvenir
incroyable de cette expérience, dit-elle. J’ai rarement vu un tel nombre de talents réunis sur le même plateau ! Il y avait une énergie incroyable ! Et c’est devenu la folie quand la série a fait un triomphe. On avait l’impression d’être au bord d’un train qui roule à toute vitesse et que personne ne peut arrêter. En plus, le travail se déroulait dans la bonne humeur. On aurait cru se trouver sur le tournage d’une sitcom ! Et puis c’est un vrai bonheur de travailler avec George Clooney! C’est quelqu’un de très agréable et de très authentique. Entre nous, le courant a visiblement fonctionné parce que j’ai étéengagée au départ pour deux épisodes et que je suis finalement restée dansla saison pendant deux saisons ! Grâce à cette expérience, j’ai pu m’habituer au rythme de tournage des séries, ce qui m’a bien servi par la suite pour le Caméléon.

A-t-elle l’impression que ce rôle l’a beaucoup aidée a obtenir celui du Caméléon? “Evidemment, répond-elle. Dans ce métier il faut se montrer, y compris dans des projets qui ne voit jamais le jour, alors vous imaginez quand on joue dans une série à succès! La règle d’or est qu’il faut se créer des occasions. Parfois, dans une audition, on peut ne pas convenir au rôle mais faire quand même une bonne impression sur le directeur de casting. Peut-être un jour pensera-t-il à vous pour un autre film ou pour une autre série. C’est pourquoi il ne faut jamais ce décourager et attendre son heure. Quand on vous envoie bouler, il fait ravaler son amour-propre et recommencer le lendemain, encore et toujours, jusqu’au jour où ça marche !”

En tout cas, pour le moment, la recherche d’un emploi ne fait pas partie des préoccupations d’Andrea. Grâce au succès dont elle jouit actuellement, la série a encore de beaux jours devant elle, d’autant que la qualité des scénarios s’est améliorée au fil des épisodes. “Les producteurs et les scénaristes du Caméléon sont des gens extraordinairement talentueux, s’extasie la comédienne. Ils exploitent parfaitement ce concept qui est déjà au départ pratiquement illimité. Quand vous avez un personnage qui peut pratiquer n’imenge quel métier et quand vous voyez le nombre de métiers qui existent, vous mesurez cet incroyable potentiel! Par ailleurs, l’équipe de la série a su éviter l’écueil de la routine en faisant évoluer la psychologie de Jarod. Aujourd’hui il est moins naïf que quand il venait de s’échappait du Centre. Sa personnalité est plus sombre, et il peut même nourrir des envies de vengeance. Parallèlement, l’arrivée de M.Lyle, avec qui Miss Parker ne s’entend pas du tout, a crée une atmosphère de conflit et de rivalité tout à fait passionnante. Bref, Le Caméléon ne s’est jamais aussi bien engé, et tous les membres de l’équipe travaillent dur pour que ça continue!”

Quand on se trouve face à une personne qui vit un tel rêve éveillé, on se pose toujours la même question: est-elle complètement satisfaite de son sort ou aimerait-elle être quelqu’un d’autre ? Réponse d’Andrea Parker: “Si on me donnait vraiment le choix, j’aimerais être quelqu’un qui ne enge que ses propres chaussures dans la vie” dit-elle en regardant celles qu’on lui a confiées pour le tournage. Puis elle part d’un éclat de rire absolument délicieux…

 

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *